Devenir e-commerçant : comment se faire une place en 2022 ?

Devenir e-commerçant : comment se faire une place en 2022 ?

Vous souhaitez créer votre propre entreprise et devenir un e-commerçant. Ces deux dernières années, les chiffres du commerce électronique en France n’ont cessé d’exploser. Cependant, il y a un impact de plus en plus grand sur le monde. Comment cela se fait-il ? D’une part, il y avait les confinements et des restrictions de voyage, de déplacements liés à la crise du Covid-19. D’autre part, certaines petites entreprises et des commerces non essentiels ont dû être fermés. Tout cela a amené le monde d’e-commerce à un tout autre niveau. Je vous conseille de lire cet article pour apprendre comment devenir un e-commerçant si vous voulez vous lancer.

Qu’est qu’on entend par e-commerce ?

S’il existe des différences notables entre le lancement d’une entreprise en ligne et le lancement d’une entreprise physique, il existe également un certain nombre de similitudes. De nombreuses étapes de planification et actions légales que vous devez entreprendre se dérouleront d’une manière plus ou moins similaire à celle de toute autre entreprise. L’activité e-commerce est l’une des nombreuses idées de business de l’année que l’on peut réellement mettre en œuvre tout en adoptant la technologie.

L’e-commerce, parfois appelé commerce électronique, est simplement l’achat et la vente de biens et de services sur Internet. Toutefois, le mot est fréquemment utilisé pour décrire l’ensemble des démarches et des actes accomplis par un vendeur dans l’intention de vendre des biens directement aux consommateurs. Le processus commence dès qu’un client potentiel s’informe sur un produit, l’achète et l’utilise jusqu’à ce qu’il devienne, idéalement, un client fidèle.

Qu’est qu’on entend par e-commerce ?

En outre, la majorité des gens supposent que parler de commerce électronique signifie vendre ou acheter des biens physiques en ligne. En outre, l’e-commerce inclut la vente et l’achat de produits non physiques comme les services et autres biens numériques. Le commerce électronique fait aussi référence aux activités de vente en ligne d’une organisation.

Il peut être difficile de définir les frontières entre la vente au détail traditionnelle et la vente en ligne. Il est difficile de catégoriser l’expérience comme étant unique à l’une ou l’autre lorsqu’un client utilise son smartphone pour comparer le coût d’un produit qu’il regarde en personne dans un magasin.

Quels sont les différents aspects de l’e-commerce ?

Le développement d’e-commerce dans le monde et en France a révolutionné les pratiques d’achat et de vente au détail des consommateurs. En raison des contraintes liées à la crise, de nombreux commerces traditionnels ont lancé leurs propres boutiques en ligne. A cela s’ajoute le click-and-collect pour répondre aux nouveaux besoins de consommation.

Tout d’abord, une boutique en ligne peut être le bras numérique d’un grand distributeur de biens de consommation ou d’un magasin physique. Elle peut aussi représenter un individu isolé qui exploite un marché en ligne à domicile pour vendre des produits artisanaux.

Cependant, il existe sans aucun doute un large éventail de modèles économiques entre ces deux extrêmes. Les affaires d’e-commerce sont très variés et comprennent plusieurs activités commerciales. Voici une liste des nombreux types d’entreprises de commerce électronique, avec pour chacun une brève définition.

Quels sont les différents aspects de l’e-commerce ?

Business-to-business (B2B)

L’expression « business to business » fait référence à toutes les activités commerciales nouvellement formées entre deux entreprises. La traduction anglaise complète est business to business. Il est également possible d’écrire B2B ou BtoB. L’expression « e-commerce B2B » fait référence à une entreprise qui achète des biens ou des services à une autre entreprise en ligne. C’est le cas, par exemple, lorsqu’un restaurant achète une sorbetière ou lorsqu’un cabinet d’avocats achète un logiciel de comptabilité.

Business-to-consumer (B2C)

Le processus de vente de biens et de services directement aux clients qui sont les utilisateurs finaux des produits ou services d’une entreprise est appelé business to consumer (B2C). La majorité des entreprises qui vendent directement aux consommateurs peuvent être classées dans la catégorie des entreprises B2C. Les ventes B2C en ligne font référence aux clients qui achètent du contenu pour un usage personnel via des sites web.

Consumer-to-consumer (C2C).

Le commerce de client à client est un modèle commercial qui permet aux clients d’interagir les uns avec les autres. C’est souvent dans un cadre en ligne. Le développement de la technologie d’e-commerce et de l’économie du partage a donné naissance au modèle commercial C2C.

Le commerce C2C fonctionne de la même manière que les marchés en ligne ou les marketplaces sur Internet, où les particuliers peuvent vendre des biens à d’autres particuliers. Il peut s’agir d’articles qu’ils fabriquent ou créent eux-mêmes. Comme des produits faits main et des œuvres d’art, ou d’articles inutilisés qu’ils possèdent et qu’ils souhaitent vendre.

Consumer-to-business (C2B)

Un type de commerce connu sous le nom de modèle consommateur-entreprise, ou C2B, implique un consommateur ou un utilisateur final qui fournit un bien ou un service à une entreprise. Les entreprises qui fonctionnent sur une base interentreprises s’efforcent de créer de la valeur à partir de leur clientèle en utilisant le crowdsourcing, en demandant des commentaires, etc.

On parle de business C2B lorsqu’un consommateur crée de la valeur pour une entreprise. Cette création de valeur peut prendre de nombreuses formes différentes. Par exemple, un client donne un avis positif à une entreprise ou le site web d’une banque de photos achète des images à un auto-entrepreneur.

Business-to-government (B2G)             

Le terme « business-to-government » (B2G) désigne les entreprises qui vendent des biens et des services aux agences gouvernementales. Une distinction essentielle entre les modèles B2B et B2C est que, dans le modèle B2G, les entreprises répondent souvent aux besoins publiés par une entité gouvernementale particulière par le biais d’une procédure structurée de demande de propositions.

Ce statut est aussi parfois appelé « business-to-administration« , ou B2A. Lorsqu’une entreprise privée échange des biens ou des services avec une agence publique, on utilise le terme « B2A ». Cela se fait généralement dans le cadre d’un contrat destiné à assurer la prestation d’un service fourni à un organisme public.

Consumer-to-government (C2G)

Les transactions électroniques en ligne entre les particuliers et le secteur public sont incluses dans le modèle commercial C2G. Le modèle C2G permet aux clients de poser des questions et de demander des informations directement aux agences. Mais aussi aux administrations gouvernementales locales concernant les secteurs publics.

Avez-vous déjà payé une contravention en ligne ? Si la réponse est oui, vous connaissez le C2G. Sont également inclus dans ce modèle les paiements de taxes en ligne et les achats effectués sur le portail du marché numérique d’une agence gouvernementale. Vous faites du commerce électronique transfrontalier chaque fois que vous utilisez l’internet pour transférer de l’argent à une agence gouvernementale.

Comment réussir son activité d’e-commerçant ?

L’influence de l’e-commerce sur l’ensemble des achats des Français ne cesse de croître. L’industrie du commerce électronique se développe le plus rapidement dans les secteurs de la beauté et des soins de santé. Et avec l’ajout du drive, il y a aussi les biens de consommation, les produits techniques, et du mobilier et de l’équipement de la maison.

Ces données constituent l’épine dorsale de toutes les opérations de commerce électronique réussies. En intégrant un certain nombre de bonnes techniques de marketing comme le marketing par courrier électronique ciblé. Mais aussi la segmentation de l’audience et l’automatisation du marketing.

Comment réussir son activité d’e-commerçant ?

L’un des projets commerciaux les plus simples aujourd’hui consiste à lancer une société de vente en ligne et à se lancer en tant qu’e-commerçant. En fait, le secteur du commerce en ligne connaît une expansion considérable depuis plusieurs années.

Avant même de lancer votre site d’e-commerce, vous devez vous concentrer sur le bon produit. C’est-à-dire, celui qui se vendra facilement et vous permettra de réaliser des bénéfices rapidement. Un bon produit à vendre en ligne est un produit qui :

Rentable : il vous permet de dégager une marge bénéficiaire confortable.

Simple : il doit répondre à des exigences simples et être immédiatement compréhensible en termes d’utilisation.

Petit et léger : pour réduire les frais d’expédition et les coûts conditionnels.                           

Rapide à expédier : capacité à préparer de nombreuses commandes par jour.

Tendance : une idée ou un produit dont tout le monde parlera.

Temporel : il est possible de l’acheter à tout moment de l’année.

Robuste : votre boutique en ligne sera d’autant plus performante qu’il y aura peu de SAV.

Attractif : il doit susciter l’intérêt des acheteurs au premier coup d’œil.

Unique : vous seul, et personne d’autre, devez vendre le produit.

Évaluez votre idée produit avant de le vendre en ligne

Vous avez enfin réussi à trouver des pierres précieuses rares sur web, c’est-à-dire des marchandises qui vont immédiatement cartonner dans votre boutique. Vous devez donc maintenant demander à vos clients potentiels d’évaluer ce concept. N’ayez pas peur de tester vos produits auprès de votre équipe professionnelle et personnelle ainsi qu’auprès de clients réels.

L’étape suivante consiste à évaluer le véritable potentiel de votre offre pour vous assurer que vous avez fait le bon choix.

Conseils pour bien mener l’étude de marché

La rédaction d’un business plan est la première étape avant de lancer une boutique en ligne. C’est une étape essentielle si vous voulez réussir en ligne. L’élaboration de cette étude de marché vous permet de prendre du recul et d’avoir une vue d’ensemble afin de mettre en place une stratégie de croissance efficace. Cependant, de nombreux freelances suivent une formation pour devenir un consultant marketing, car avoir des connaissances dans ce domaine est un véritable atout. Vous pouvez alors vous appuyer sur ces compétences pour mener à bien votre projet. Le business plan  est une feuille de route qui fixe des objectifs, donne une direction et aide à obtenir plus de succès.

Voici les éléments qui doivent être inclus et travailler :

  • Le résumé opérationnel qui résume l’essentiel de votre business plan.
  • La description de votre entreprise qui donne un aperçu complet de vos offres, de vos avantages concurrentiels et de votre argumentaire marketing.
  • Une explication détaillée de vos offres, produits et services.
  • L’analyse du marché et de la concurrence que vous avez réalisée précédemment.
  • Votre plan opérationnel.
  • Vos objectifs et votre stratégie de conquête de la clientèle, ainsi que vos objectifs de marketing et de vente.
  • Vos prévisions budgétaires, de revenus et de bénéfices pour les deux premières années d’activité.
  • Votre stratégie de financement.

Comment réussir votre veille concurrentielle ?

La meilleure façon de lancer votre boutique en ligne est de faire une recherche approfondie sur vos concurrents pour comprendre ce qu’ils vendent, comment ils se positionnent et comment vous démarquer.

Commencez par identifier vos cinq principaux concurrents. Rien de plus simple que de choisir les cinq premiers magasins ou marques en fonction de leur classement dans Google en tenant compte de vos mots-clés.

Vous devez être en mesure de répondre aux questions suivantes pour chacun des concurrents que vous choisissez :

  • Comment communiquent-ils la publicité de leur offre ?
  • Comment leurs produits sont-ils valorisés sur leur site e-commerce?
  • Quels sont leurs tarifs par rapport aux vôtres ?
  • Sont-ils présents sur les médias sociaux ?              
  • Comment interagissent-ils avec leurs clients ?
  • Comment leur boutique est-elle conçue, et où sont placés les call to actions ?
  • Leurs sites sont-ils optimisés pour les applications mobiles?
  • Quels outils marketing utilisent-ils pour générer des prospects ?

Ensuite, n’hésitez pas à utiliser des outils de veille en ligne comme SimilarWeb, SEMRush ou Whois pour en savoir plus sur vos concurrents.

Choisissez une solution e-commerce adaptée

Trouver la solution en ligne qui répond à vos besoins est crucial lorsque vous lancez une activité e-commerce. Pour réduire les coûts de maintenance, elle doit être facile à utiliser et nécessite le moins de développement technique possible.

Pour réussir son activité d’e-commerçant : Choisissez une solution e-commerce adaptée

Des exemples :

  • osCommerce
  • WooCommerce
  • Drupal
  • WordPress
  • Opencart
  • Magento
  • Joomla

En outre, vous devez choisir une solution efficace avec un design de haute qualité. N’oubliez pas d’examiner les paramètres de votre boutique en ligne. Surtout si vous pouvez la gérer vous-même.

Est-il facile de créer vos pages de vente ? Pouvez-vous rapidement et facilement mettre de nouveaux produits en ligne ? Pouvez-vous vous débrouiller sans aide ?

Travaillez sur le référencement naturel

Le référencement naturel est le processus d’optimisation d’un site Web de sorte qu’il apparaisse dans les résultats de recherche organiques d’un moteur de recherche comme Google.

Je conseille vivement de faire appel à un prestataire spécialisé. Bien qu’il existe des solutions de commerce électronique conviviales, il est toujours préférable d’avoir un professionnel à vos côtés pendant les phases de planification et de lancement.

Assurez-vous que votre prestataire connaît les principes du référencement naturel. Ou bien, qu’il collabore avec une société de référencement spécialisée dans l’amélioration du référencement naturel des sites e-commerce.

Travaillez à fond le design et le concept

Internet offre de nombreuses possibilités de vente aux entreprises et aux marques. Cependant, si votre boutique en ligne et son concept ne sont pas soigneusement étudiés, les ventes n’augmenteront pas.

L’expérience utilisateur et le design doivent être pris en compte afin d’encourager la navigation. Et aussi, la fidélité et le comportement d’achat. Faites preuve d’une véritable créativité pour vous démarquer de la concurrence et établir votre marque.

Pour établir une boutique en ligne rentable, il est nécessaire de travailler sur l’image et la marque de votre entreprise. Les points suivants sont aussi importants :

  • Assurez au client que votre site est fonctionnel et convivial. Et, qu’il contient toutes les informations sur votre entreprise et les conditions de vente.
  • Lorsque vous élaborez votre projet, gardez à l’esprit le référencement. Tous les contenus de votre site, y compris la page d’accueil, les informations sur les produits, les catégories et le blog, doivent être optimisés pour apparaître dans les résultats des moteurs de recherche.
  • Mettez en place un système de navigation facile à utiliser.
  • Présentez vos produits avec de jolis visuels et mettez continuellement à jour vos offres.
Pour réussir son activité d’e-commerçant : Travaillez à fond le design et le concept

Rassurez vos clients en inspirant confiance

Si un client manque de confiance, il n’achètera pas sur internet ou ailleurs. L’une des premières craintes de l’acheteur en ligne est d’être victime d’une arnaque. S’il ne sait pas qui se cache derrière le site commercial qu’il visite, il n’agira pas. Il faut donc veiller à ce que quelqu’un soit joignable à tout moment, notamment avant, pendant et après la vente.

En tant qu’un e-commerçant : proposez des solutions de contact à vos clients

Pensez à mettre les éléments suivants bien en évidence sur la page principale de votre site Web ou sur la page de contact :

  • Un formulaire de contact facile à utiliser.
  • Le numéro de téléphone du service clientèle.
  • L’emplacement de votre boutique en ligne.

Vous pouvez également mettre en place une solution de chatbot pour offrir un service d’assistance de base disponible 24 heures sur 24. Vous pouvez également mettre en ligne une FAQ très complète afin que vos clients puissent trouver rapidement toutes les réponses à leurs questions.

Enfin, si vous publiez du contenu sur votre site e-commerce, pensez à promouvoir votre blog sur les médias sociaux. Vous augmenterez ainsi le trafic et ferez connaître votre marque aux clients. Être actif sur les médias sociaux et y avoir une communauté sont des éléments cruciaux pour le succès de votre boutique en ligne. C’est important d’avoir des compétences dans ce domaine.

Publiez les avis de vos clients et offrez un espace d’expression : E-réputation

La publication d’avis de clients sur votre site web peut rassurer les clients potentiels sur la qualité de vos produits ou services.

Travailler à l’amélioration de la réputation en ligne d’un site de commerce électronique sera bénéfique pour sa réputation et ses ventes.

Pour réussir son activité d’e-commerçant : Publiez les avis de vos clients et offrez un espace d’expression (E-réputation)

En outre, de nombreux consommateurs apprécient que leurs commentaires soient partagés et publiés. En tant qu’e-commerçant, vous pouvez afficher les commentaires et les avis de vos clients en utilisant des outils comme Trustpilot. Gardez à l’esprit qu’un commentaire négatif n’est pas toujours un désavantage. En revanche, si vous y répondez rapidement et avec pédagogie, vous pouvez rassurer encore plus les clients. Ils pourront observer comment vous réagissez aux problèmes de cette manière. Répondez à chaque commentaire négatif de manière unique en proposant au client mécontent une solution. Cela démontre votre professionnalisme.

Sécurisez le processus d’achat

Lorsqu’un client effectue un achat en ligne, il peut ressentir une certaine anxiété s’il ne se sent pas totalement sécurisé par la transaction. Le client doit être accompagné et rassuré tout au long du processus d’achat.

Pour visualiser un récapitulatif de ses achats, ajouter ou supprimer facilement un article et connaître le coût de sa commande, il doit toujours pouvoir accéder à son panier.

Les informations suivantes doivent être clairement visibles sur la page panier :

  • La désignation des articles
  • La quantité exacte dans le panier
  • Les frais de livraison
  • Le montant total à payer

Vous devez également préciser les délais de livraison et les options de paiement disponibles.

Travailler le content marketing du site E-commerce

En offrant du contenu de qualité qui aide les futurs clients, le lien commence à se tisser avant l’achat. Il est alors important de créer des contenus qui peuvent les accompagner tout au long de leur parcours. Cela aussi permet de les capter le plus tôt possible.

Vous pouvez travailler le content marketing d’un site E-commerce avec une large possibilité pour les contenus :

  • vidéos explicatives et de test
  • comparatifs de produits
  • modes d’emploi
  • fiches SAV

Créer du contenu qui suit les clients potentiels tout au long de leur parcours vous permet de les capter le plus tôt possible. Le lien commence à se tisser avant l’achat en leur fournissant un contenu utile.

Vous pouvez gérer le marketing de contenu d’un site e-commerce en utilisant une variété de contenus. Par exemple des vidéos expliquant et testant les produits, des comparaisons de produits, des modes d’emploi et des fichiers SAV.

En raison de sa croissance rapide, le secteur d’e-commerce présente plusieurs opportunités commerciales aux entrepreneurs. Pour ne pas retarder le lancement de votre site de vente, il est crucial de bien réfléchir à la stratégie. Vous êtes maintenant prêt à lancer votre boutique en ligne en trouvant une idée unique qui la distinguera.

En dernière partie, je vous mets ci-dessous des exemples de plateforme d’e-commerce les plus performants.

Quelles sont alors les plateformes de commerce en ligne les plus performantes ?

Ci-après les plateformes de e-commerce les plus populaires en France :

Shopify

C’est actuellement l’une des alternatives les plus populaires, notamment auprès des petites entreprises. Elle est populaire pour sa convivialité exceptionnelle et ses thèmes gratuits. Bien qu’elle offre moins de possibilités de personnalisation que ses concurrents, Shopify est un excellent point de départ si vous souhaitez vous lancer dans le dropshipping.

Quelles sont alors les plateformes de commerce en ligne les plus performantes ?

Avec le temps, vous pourrez lire le guide pour devenir un dropshipper. Le drop shipping, également appelé livraison directe, est un système tripartite dans lequel le client passe une commande sur la boutique en ligne du détaillant, qui la transmet ensuite au fournisseur (le grossiste), qui se charge de l’expédition et de la gestion des stocks.

WooCommerce

Si vous avez déjà un site Web avec WordPress, c’est la meilleure solution de commerce électronique. Ce plugin vous permet de créer facilement une zone d’achat sur votre site Web.

Prestashop

C’est une solution d’e-commerce open source développée en France. Ce CMS permet de créer facilement une boutique en ligne. Près de 50% des entreprises en France sont aujourd’hui pilotées par Prestashop.

Il existe de nombreuses autres alternatives de boutiques en ligne, telles que Magento, Big Commerce ou osCommerce. Vous devez évaluer les fonctionnalités, les prix et les options disponibles offertes par chaque plateforme.

Vous pouvez facilement lancer les phases initiales de votre site avec des connaissances techniques très rudimentaires. Le simple fait d’envisager d’ajouter vos produits au site web pourrait prendre beaucoup de temps, en fonction de la taille des articles de votre catalogue.

Conclusion

Lorsque tout est lancé et que vous êtes opérationnel, il est temps de mettre en place votre stratégie d’amélioration continue. Examinez votre site, votre prochain public cible, et tout ce qui vous vient à l’esprit pour continuer à l’améliorer. Et voilà, vous êtes un e-commerçant qui se dirige vers le succès et la rentabilité. D’autre part, vous devez garder un œil sur les tendances des chiffres en raison des avancées technologiques. Mais aussi en tenant compte des changements de comportement des consommateurs. Quelle que soit la tendance que vous choisissez de suivre, faites-le avec l’intention d’améliorer l’expérience d’achat de vos clients. Et de développer davantage une relation forte avec eux.

CYRIL

A PROPOS DE L'AUTEUR

Je suis Cyril, informaticien de métier et surtout grand passionné de digital sous toutes ses formes !

Tout d'abord je tiens à vous souhaiter la bienvenue sur produitsdigitaux.fr, le site le plus complet du web pour trouver les outils et les marketplaces les plus adaptées à votre business en ligne.

Que vous soyez débutant ou confirmé, vous trouverez sur ce site nos suggestions, analyses, comparatifs, afin de parfaire votre choix et faire décoller votre business ou l'emmener à la vitesse supérieure.

Un doute? Un besoin de précision? N'hésitez pas à nous contacter pour échanger sur votre projet, vos besoins, et recevoir nos meilleurs conseils et tips !

Produits Digitaux
Share via
Copy link
Powered by Social Snap